Mardi 28 juin 2022, 03:23:45
Mardi 28 juin 2022, 03:23:45
Mardi 28 juin 2022, 03:23:45

L’on se souvient que c’est en 2016 que le Togo a obtenu l’agrément pour opérer, à partir de l’aéroport de Lomé, des vols directs à destination des Etats-Unis. C’était à la suite d’un audit mené sur ledit aéroport par l’administration américaine en charge de la sûreté aéroportuaire (Transportation Security Administration-TSA). Avec cet agrément, les Etats-Unis sont appelés à mener périodiquement des audits de suivi. Ces audits s’inscrivent dans le cadre de la surveillance continue afin de s’assurer que l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE) répond continuellement aux normes de certification, notamment que les procédures opérationnelles d’exploitation, les installations et équipements de sûreté sont conformes aux spécifications et aux normes américaines en la matière.

Pour mémoire, depuis l’audit initial de certification conduit en 2016, l’AIGE a fait l’objet de deux audits de suivi de la TSA, en janvier et août 2017. Il en est de même pour le mois d’août 2018 et 2019, alors que l’année 2020 n’a pas enregistré d’audit en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Aujourd’hui, avec la reprise des activités aéronautiques, l’on n’est pas surpris de voir arriver à Lomé, une délégation de l’administration américaine en charge de la sûreté aéroportuaire. En effet, les auditeurs, venus de la base de la TSA en Allemagne, étaient dans les locaux aéroportuaires pour une mission d’audit de quatre jours.

Après la réunion d’ouverture qui a eu lieu à l’ANAC ce 25 octobre 2021, le travail des auditeurs, accompagnés des équipes de l’ANAC et de l’ASAIGE, a commencé par une revue de la documentation réglementaire. Ils ont vérifié aussi les aspects opérationnels au niveau des entités qui sont impliquées dans la mise en œuvre des mesures de sûreté sur les vols directs à destination des USA. Concrètement, il s’est agi de vérifier si l’ANAC, l’ASAIGE, la SALT, l’ASECNA, la Société Togolaise de Handling, Lomé Catering, Aérotransport, Ethiopian Airlines et son prestataire de sûreté additionnelle SG2S, respectent les exigences spécifiques de sûreté de la TSA.

Toujours par rapport aux standards américains, les vérifications sur site ont concerné, entre autres, les équipements, les installations aéroportuaires, notamment la clôture périmétrique, et les observations liées aux opérations de traitement des passagers et des bagages sur les vols TSA.

Les résultats de l’audit ont été présentés lors de la réunion de clôture de l’audit tenue le jeudi 28 octobre à l’ANAC. Au total, sur douze points de non conformités restés ouverts lors du dernier passage de la TSA, dix points sont fermés ; ce qui veut dire que les non conformités sont levées. Tenant compte de leurs observations sur les deux points mineurs restants, les travaux ont commencé pour y apporter des corrections. La délégation américaine et la partie togolaise se sont félicitées du bon déroulement de l’audit et des efforts constants consentis par les autorités, l’ensemble du personnel et les usagers pour maintenir l’aéroport de Lomé à un niveau de sûreté très satisfaisant.

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 0
Hier 28
Semaine 28
Mois 785
Tout 46797