Dimanche 22 octobre 2017, 19:00:07
Dimanche 22 octobre 2017, 19:00:07
Dimanche 22 octobre 2017, 19:00:07

Plusieurs inspections et audits de l’aéroport international GNASSINGBE Eyadéma (AIGE) de Lomé ont relevé des insuffisances dans la coordination des actions des différentes forces opérant sur ledit aéroport en matière de sûreté, ainsi que des manquements relativement aux normes et recommandations pertinentes de l’OACI.

Pour corriger tous ces dysfonctionnements et anomalies dans le système de sûreté de l’AIGE, et dans le souci de mettre tous les aéroports du Togo aux normes internationales, le gouvernement togolais a institué sur chaque aéroport, une Autorité de sûreté ayant la responsabilité de la protection de l’aviation civile contre les actes d’intervention illicite et de la coordination de la mise en œuvre des mesures de sûreté.

Ainsi, par décret N°2011-124/PR en date du 13 juillet 2011, il a été institué, l’Autorité de Sûreté de l’Aéroport International GNASSINGBE Eyadéma (ASAIGE), rattachée au ministère chargé de l’aviation civile. Elle exerce ses missions sous le contrôle d’un Comité Interministériel de Sûreté.

Dans notre rôle de Coordonnateur, nous avons la charge d’organiser, de rendre opérationnelle et de diriger l'ASAIGE sous la supervision et le contrôle de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC-TOGO) conformément aux dispositions du programme national de contrôle de la qualité de la sûreté, notamment par la conduite des audits, des inspections, des tests et des investigations.

Les attentats et attaques terroristes contre l’aviation civile se multiplient et les techniques utilisées par les terroriste deviennent plus sophistiquées : la destruction des avions (USA 11 septembre 2001 à New York – Chine 2002 – Lockerbie 1988 – Irlande 1985 - Birmanie 1987 – EAU 1983,…) les attaques d’aéroports (Bruxelles-Zaventem 1979 et 2016 – Karachi 2014 - Kandahar 2013 - Francfort et Moscou 2011-  Glasgow 2007 - Madrid 2006 – Orly à plusieurs reprises,…) nous rappellent la nécessité de protéger l’aviation civile et de lutter efficacement contre la criminalité, le terrorisme aux conséquences humaines, matérielles et économiques tragiques.

Ainsi, le transport aérien est de nos jours, soumis à de nouvelles mesures de sûreté dans le cadre de la lutte contre le terrorisme : détection d'explosifs dans les bagages à main, transmission des données PNR, contrôle renforcé dans les aéroports étrangers sensibles, etc.

Les enjeux de sûreté relatifs aux activités de l’ASAIGE restent toujours notre préoccupation quotidienne. Ces enjeux résident essentiellement dans notre capacité à faire face à toutes les formes de menaces contre l’aviation civile (terrorisme, criminalité…), à développer une expertise locale dans la mise en œuvre de la sûreté et créer la confiance nécessaire à l'accroissement du trafic aérien par une amélioration continue de la qualité.

Pour réaliser ses objectifs, l'ASAIGE doit relever un certain nombre de défis, notamment, la matérialisation d’investissements adaptés à l’évolution des menaces et de la technologie, les formations spécialisées du personnel, renforcées par des assistances techniques, la mise en place d’une politique de communication et de sensibilisation visant à créer la culture de sûreté, et le management par la qualité avec pour objectif la certification de l’activité de sûreté.

L'ASAIGE ne cesse, malgré les difficultés qu'elle rencontre, d’accorder une attention particulière aux attentes des partenaires, des usagers et de tout le public.

C’est pourquoi nous avons initié le présent site web qui est désormais un outil d’écoute, d’échange, de travail et de diffusion de toutes nos informations; un lien permanent entre vous et nous.

Nous espérons que par ce site, vous connaîtrez mieux l’ASAIGE et qu’à son tour, l’ASAIGE répondra au mieux à vos attentes afin que nous partagions tous, la culture de sûreté.

Bonne navigation et bon usage !!

 

Lt-colonel Langbatibe BOLIDJA

Coordonnateur de l’ASAIGE

 

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 8
Hier 19
Semaine 82
Mois 261
Tout 7626