Dimanche 22 octobre 2017, 19:08:04
Dimanche 22 octobre 2017, 19:08:04
Dimanche 22 octobre 2017, 19:08:04

Au titre des dispositions de l'article 3 du décret de création de l'ASAIGE, celle‐ci « a autorité sur l'ensemble des personnels civils et militaires des services de gendarmerie, de police, d'immigration, de douane et de artificiers mis à sa disposition et intervenant en matière de sûreté dans le périmètre de l'aéroport ».

L'ensemble de ces personnels, structuré en entités et organes placés sous le contrôle du Coordonnateur comprend principalement sur l'AIGE : la Compagnie Autonome de la Gendarmerie de l'Aéroport ‐ le Commissariat Spécial de Police ‐ la Brigade Spéciale des Douanes Aérogare ‐ Les Douanes Fret ‐ le Service de l'Immigration ‐ le service des Artificiers ‐ l'ANR (l'antenne de l'aéroport).

Les autres personnels des services de l'Etat opérant sur le site aéroportuaire participent, dans la limite des tâches spécifiques qui leur sont assignées, aux missions de sûreté, en collaboration avec l'ASAIGE (Article 4).

De plus, la Coordination générale coordonne, anime, dirige et contrôle les activités de tous les services relevant de l'ASAIGE.

Les missions de la Coordination générale s'apprécient donc à plusieurs niveaux :

Au niveau institutionnel, la Coordination :

  • assume tous les actes de la vie civile de l'ASAIGE ;
  • définit les grandes orientations dans l'atteinte des objectifs ;
  • définit l'organigramme de l'ASAIGE et les attributions du personnel ;
  • met en œuvre la politique de sûreté définie par le Comité interministériel de sûreté ;
  • applique les décisions du Comité interministériel de sûreté ;
  • élabore le programme d'actions annuel ainsi que le budget à soumettre au Comité interministériel de sûreté ;
  • met en œuvre les textes et documents approuvés par le Comité Interministériel de Sûreté ;
  • organise, dirige et contrôle l'exécution de l'ensemble des missions de l'ASAIGE ;
  • conclut tous accords nécessaires à la réalisation de ses missions ;
  • est responsable vis‐à‐vis des autorités de tutelle de la satisfaction de la mise en œuvre des mesures de sûreté sur l'AIGE ;
  • etc.

Au niveau opérationnel, la Coordination :

  •  coordonne les activités des services internes, connexes et celles des organes qui concourent à la mise en œuvre des mesures de sûreté sur l'AIGE ;
  • organise et dynamise la coordination entre les différents acteurs de l'aviation civile en vue d'une meilleure facilitation ;
  • préside le Comité de Sûreté et de facilitation d'Aéroport (CSA) et le Comité Opérationnel de Sûreté et de facilitation d'Aéroport (COSA) ;
  • édicte les règles à respecter en matière de sûreté sur l'aéroport, conformément aux dispositions du Programme National de la Sûreté de l'Aviation Civile (PNSAC), et veille à leur application et sanctionne les manquements ;
  • entreprend la mise à niveau des équipements et installations de sûreté et de former le personnel ;
  • préside les organes de coordination de la mise en œuvre des mesures de sûreté à l'aéroport ;
  • participe à la définition de la politique de l'Etat en matière de sûreté et de sécurité de l'aviation civile ;
  • définit et met en œuvre le concept de sûreté de l'AIGE ;
  • veille à l'application par tous les travailleurs et usagers de l'aéroport, des règlements et procédures de sûreté en vigueur ;
  • initie les audits, expertises, contrôles et missions nécessaires pour l'évaluation, le suivi et l'amélioration de la sûreté sur la plateforme ;
  • etc.

Le Coordonnateur est assisté dans sa mission par:

  •  une cellule coordination et communication ;
  • une cellule investigations ;
  • une cellule contrôle de gestion ;
  • une cellule juridique ;
  • un assistant de direction.

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 8
Hier 19
Semaine 82
Mois 261
Tout 7626