Samedi 07 décembre 2019, 08:38:26
Samedi 07 décembre 2019, 08:38:26
Samedi 07 décembre 2019, 08:38:26

Les résultats de l'audit de sûreté conduit à l'initiative et sous la supervision de l'agence nationale de l'aviation civile (ANAC), autorité compétente au Togo en matière de l'aviation civile, ont été dévoilés cet après-midi du 05 août 2019 à l'ASAIGE.

En effet, après une semaine d'intenses activités sur le terrain, l'équipe d'auditeurs a rendu publics les résultats de leur démarche. Laquelle a eu pour objectif de vérifier la conformité et l'efficacité de la mise en œuvre des mesures de sûreté à l'aune des dispositions du programme national de sûreté de l'aviation civile (PNSAC). Ce manuel est basé sur la réglementation de l'OACI et recommande que chaque entité opérant sur l'aéroport développe, mette en œuvre et assure la mise à jour de son propre programme en la matière.

Dans cet esprit, plusieurs audits sont régulièrement conduits à l'aéroport de Lomé. Mais, l'intérêt de cet audit a été de vérifier tous les aspects de la mise en œuvre des mesures de sûreté sur ledit aéroport et de corriger d'éventuels dysfonctionnements avant toute appréciation venant de l'extérieur, notamment celle des missions internationales ; étant entendu qu'aucune œuvre humaine n'est parfaite et qu'il faille tendre vers la perfection.

C'est ce qu'a relevé le Coordonnateur de l'ASAIGE, le Lt-Col Langbatibe BOLIDJA dans son allocution marquant l'ouverture de la cérémonie, le 29 juillet dernier dans les locaux de cette structure. Saluant effectivement la conduite de cette mission d'audit, celui-ci a convié tous les acteurs de la plateforme (l'autorité de sûreté, le gestionnaire de l'aéroport, le fournisseur des services de la circulation aérienne, les compagnies aériennes, les sociétés d'assistance et autres prestataires) impliqués dans la mise en œuvre de la sûreté à faciliter le travail des auditeurs. Ces derniers, a-t-il rappelé, doivent être perçus comme des “éclaireurs" car ils viennent les aider à mieux faire leur travail.

Pour ce faire et durant toute cette période, les auditeurs ont minutieusement examiné plusieurs aspects de la sûreté dont la planification et la coordination, le système des titres d'accès, le contrôle d'accès des personnes et des véhicules, l'inspection-filtrage des passagers et de leurs bagages, la formation du personnel en sûreté de l'aviation civile, le contrôle de qualité, etc. sans oublier les opérations aéroportuaires et la gestion de la riposte aux actes d'intervention illicite.

Après ce travail de fourmi, les auditeurs ont présenté brièvement les conclusions de leur démarche à tous les acteurs de l'aéroport. Ce qu'il faut retenir, c'est que la plateforme s'en est sortie avec une note globalement satisfaisante. Tout en relevant la nécessité de ne révéler les détails des résultats, y compris les recommandations, qu'aux ayants droits, les auditeurs ont félicité tous ces acteurs pour leur disponibilité et les ont encouragés à mieux faire leur travail.

Ces résultats ont été présentés lors de la cérémonie de clôture présidée par le premier responsable de l'organe de coordination et de mise en œuvre de la sûreté,le Coordonnateur de l'ASAIGE. Celui-ci a salué la collaboration de tous les partenaires de la plateforme pour la réussite dudit audit et promis de faire mener des actions nécessaires à l'amélioration de tout le système de sûreté. Par ailleurs, il a relevé l'opportunité de l'audit car, a-t-il annoncé par la même occasion, il a ouvert les portes à l'audit TSA qui se tient ce 6 août 2019.

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 9
Hier 25
Semaine 206
Mois 241
Tout 21014