Dimanche 20 octobre 2019, 05:36:55
Dimanche 20 octobre 2019, 05:36:55
Dimanche 20 octobre 2019, 05:36:55

Une mission des experts américains de la Transportation Security Administration (TSA) a effectué un audit de sûreté à l’Aéroport International GNASSINGBE Eyadéma, du 11 au 14 février 2019. Elle avait, bien entendu, pour but de vérifier l'efficacité de l'application des mesures de sûreté sur ledit aéroport et d'effectuer le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la dernière mission effectuée en septembre 2018.

En effet, pendant ces quatre jours, les auditeurs ont porté un regard d'expert sur plusieurs aspects de la sûreté. Il s'est agi de procéder à des contrôles documentaires (programmes de sûreté, de formation et plans d'urgence…), de vérifier le contrôle d'accès des personnes et des véhicules, l'inspection-filtrage des passagers et de leurs bagages, la sûreté du fret et la sûreté des installations, etc. La sécurité des aéronefs, la sécurité au côté ville (les zones publiques) et les activités du contrôle qualité ont fait également l'objet d'un minutieux examen.

Lors de la cérémonie de clôture présidée par le Directeur Général de l'ANAC, marquant la fin de la mission, les experts américains ont présenté les résultats de leur démarche qui sont très satisfaisants. Ils ont exprimé à l'endroit des autorités aéroportuaires et de leurs personnels leur grande satisfaction pour l'application de la sûreté, et surtout la réactivité du personnel à apporter sur-le-champ des corrections aux constatations mineures.

Ces résultats viennent confirmer ce que disait madame Erin Meads, la cheffe d'équipe des auditeurs à l'ouverture de l'audit : "Vous êtes la force de la sûreté !" C'est en ces termes qu'elle avait salué la collaboration entre les différentes entités aéroportuaires impliquées dans la mise en œuvre des mesures de sûreté. Elle s'était également réjouie de la qualité de la coopération entre de l'aéroport Lomé et la TSA, en réponse au mot du Coordonnateur de l'ASAIGE, le Lt-Col Langbatibe BOLIDJA. Celui-ci avait saisi cette occasion pour remercier la TSA de toutes les attentions apportées à l'aéroport de Lomé pour garantir l'efficacité de la sûreté. Des efforts sont faits pour appliquer les exigences réglementaires et maintenir la sûreté à un niveau acceptable qui n'est certes pas parfait. C'est en cela que les recommandations aideront à mieux faire car "on ne peut pas danser et s'apprécier soi-même" avait-t-il ajouté, tout en rassurant les auditeurs de la disponibilité de tous les services impliqués dans la mise en œuvre de la sûreté à leur accorder une oreille attentive. Ce sont justement à ces oreilles attentives, que les experts américains ont recommandé des "best practices" dans le but de parfaire le système de sûreté à l'AIGE. Comme par exemple, revoir la disposition des équipements, ce qui nécessiterait de déployer moins de personnel de sûreté.

C'était en présence des chefs services opérationnels de sûreté, des responsables des compagnies aériennes et d'autres structures comme que la SALT, ST Handling, etc.

Rappelons que ces audits régulièrement organisés sont conduits dans le cadre de la surveillance continue des activités de sûreté des Etats et des compagnies aériennes qui effectuent des vols directs à destination des Etats-Unis.

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 7
Hier 17
Semaine 128
Mois 407
Tout 19665