Dimanche 17 décembre 2017, 11:47:56
Dimanche 17 décembre 2017, 11:47:56
Dimanche 17 décembre 2017, 11:47:56

Se préparer pour faire efficacement face à toutes les situations de crise et d'urgence, telle est l'une des préoccupations majeures des acteurs de l'aviation civile.


Le 06 juin 2013 a eu lieu sur l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE), un exercice de gestion de crise dénommé SOTOU 2013.


Cet exercice avait pour objectif principal, à travers une simulation de prise d'otages, de tester la réaction générale des différents partenaires impliqués dans la mise en œuvre du plan de gestion de crise de l’aéroport.


Spécifiquement, cet exercice a permis d’évaluer l'efficacité :

  • du plan de gestion de crise,
  • des infrastructures et équipements,
  • des plans et procédures sectoriels, et
  • la coordination entre les différents intervenants.


Ainsi, l'on a pu tester les capacités réelles d'intervention des différentes entités concernées. Il s'agit, entre autres, de la  Cellule Opérationnelle de Crise composée de l'ANAC-TOGO (l'Agence Nationale de l'Aviation Civile du Togo), de la SALT (Société Aéroportuaire de Lomé Tokoin) de l'ASECNA (l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar) et de l'ASAIGE (l'Autorité de Sûreté de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma), de l'équipe de gestion de crise, de l'équipe de négociation, de l'équipe d'intervention armée, du poste de commandement avancé, des différents cordons, etc.


Au terme de cet exercice, l'ASAIGE qui coordonne l'application des mesures et consignes de sûreté sur l'aéroport de Lomé à travers ses différents services opérationnels (gendarmerie, police, immigration…), a tiré des leçons et compte apporter des améliorations au niveau des dysfonctionnements relevés pour relever le niveau de la sûreté sur ledit aéroport.


Il faut préciser que cet exercice grandeur nature mené dans les années précédentes est renouvelable tous les deux ans pour répondre aux exigences réglementaires de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI). Le rendez-vous est donc pris pour 2015.

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 2
Hier 10
Semaine 85
Mois 227
Tout 8470