Jeudi 22 octobre 2020, 17:49:01
Jeudi 22 octobre 2020, 17:49:01
Jeudi 22 octobre 2020, 17:49:01

Après avoir décidé, il y a 4 mois, de la fermeture de toutes les frontières pour cause de la pandémie au coronavirus, les autorités gouvernementales du Togo ont procédé à la réouverture de l’aéroport international Gnassingbé Eyadema ce 1er août 2020.

Celles-ci, préoccupées aussi bien par la santé des populations que par la continuité des activités économiques devant assurer la survie de ces dernières, ont suivi et continuent de suivre très attentivement l’évolution de la situation pandémique aux plans international et national. Outre des mesures prises pour prévenir, réduire et arrêter la propagation de la pandémie, notamment le décret de l'état d'urgence sanitaire, et des actions menées à l’effet de soulager les populations pendant cette période difficile, des opérations sont conduites à divers niveaux.

A l’aéroport de Lomé, des rencontres tous azimuts ont été menées par des acteurs compétents. En effet, plusieurs travaux, effectués sous les directives du ministère en charge de l’aviation civile et en collaboration avec les autres ministères et services techniques, ont milité en faveur de la reprise des vols internationaux.

Partant des mesures sanitaires jusqu’aux différents tests menés sur le terrain, en passant par des réunions de coordination et de crise COVID-19 qui ont rassemblé tous les acteurs concernés, le chemin a été long. Et pour les acteurs de la plateforme aéroportuaire, qui n’ont pas cessé de se mobiliser, cette période a été mise à profit pour revoir, dans le cadre de cette lutte, les différents dispositifs, acquérir les moyens nécessaires et mettre à jour les procédures en les adaptant à la nouvelle donne sanitaire. Ainsi, les personnels de l’aéroport, dont les agents de l’ASAIGE, ont été dotés en équipements de protection individuelle et sensibilisés sur les nouvelles procédures de travail ; ceci dans le but d’assurer un bon traitement des passagers au départ de Lomé comme à l’arrivée.

Par ailleurs, pour les besoins de la lutte contre la covid-19, ceux-ci doivent se conformer aux conditions de voyages édictées par le ministère des infrastructures et des transports.

Pour l’essentiel, les passagers doivent :

-       remplir le formulaire de déclaration de santé et d’immigration disponible sur le site : https://voyage.gouv.tg

-       effectuer un test PCR COVID-19 à l’arrivée et au départ. Les passagers en partance du Togo, doivent se soumettre à ce test 72 heures avant leur départ. Les résultats de ces tests sont communiqués aux intéressés par SMS et par mail dans un délai de 24 heures.

-       installer, à l’arrivée à l’aéroport de Lomé, l’application mobile « TOGO SAFE » et la garder activée pendant toute la durée du séjour ou, au moins, 30 jours à compter de la date d’arrivée au Togo ;

-       Les passagers testés positifs sont placés au sein d’une structure sanitaire de suivi mise en place par le gouvernement. Ils doivent prendre en charge tous les frais qui y sont associés.

Il faut préciser que tous les équipements, aéronefs et surfaces exposées sont nettoyés et désinfectés, conformément aux prescriptions des autorités sanitaires, à une fréquence déterminée par une évaluation des risques sanitaires et opérationnels. Les activités vont s’effectuer dans le strict respect des mesures anti COVID-19, et celles de la sécurité et de la sûreté aéroportuaires en vigueur.

Nombre de visiteurs :

Aujourd'hui 17
Hier 23
Semaine 81
Mois 502
Tout 31649